Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

COEUR  SAIGNANT  

Derniers sujets
» Pseudotropheus Saulosi (Cichlidés)
Sam 9 Mai - 18:22 par mina45

»  Pseudotropheus Elongatus (Cichlidés)
Sam 9 Mai - 18:18 par mina45

» Pseudomugil gertrudae
Sam 9 Mai - 18:13 par mina45

» Pseudomugil furcatus Popondetta
Sam 9 Mai - 18:11 par mina45

» Protomelas sp. Hertae (Cichlidés)
Mar 5 Mai - 19:56 par mina45

» Protomelas Steveni (Cichlidés)
Lun 4 Mai - 2:41 par mina45

» Pristella maxillaris
Lun 4 Mai - 2:38 par mina45

» Poropanchax normani
Lun 4 Mai - 2:35 par mina45

» Pomacea bridgesi Ampullaire
Lun 4 Mai - 2:32 par mina45

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Hyphessobrycon eques Tétra joyaux

Aller en bas

Hyphessobrycon eques Tétra joyaux

Message par mina45 le Ven 10 Avr - 0:21


Catégorie : Characidés

Taille : 5 cm

Zone de vie : Fond/Milieu

Volume minimum : 80 litres

Individus minimum : 8 individus

Température : 24 à 28 °c

PH : 5.5 à 7.0

GH : 1 à 15 °d

Le poisson Tétra Serpae ou Joyaux
Présentation de ce characidé amazonien

L'Hyphessobrycon eques, communément appelé Tétra joyaux, sang ou Serpae en aquariophilie est un poisson d'ornement pour aquarium de la grande famille des characidés. Ils sont connus pour être les partenaires idéaux des grands cichildés.

On le trouve à l'état sauvage sur un vaste territoire couvrant une grande partie du nord de l’Amérique du sud dans de nombreuses rivières affluents du fleuve de l'amazone, des lacs ou autres étendues d'eaux à l'eau généralement stagnante ou à très faible débit.

L'Hyphessobrycon eques se démarque des nombreuses autres espèces d'Hyphessobrycon par la présence caractéristique d'une tâche noire à la proximité de sa tête. Ce qui lui a valu ce pseudonyme de Tétra Joyaux. Pour ce qui est de la forme globale du corps et la coloration de ses écailles, il est relativement proche physiquement du célèbre flammeus.

Maintenance et comportement en aquarium

Le bac de maintenance de l'Hyphessobrycon eques doit être généreusement planté pour rappeler son environnement naturel souvent très chargé en végétation aquatique. Il apprécie les eaux douces et légèrement acides. Il est à noter cependant qu'il est l'un des Hyphessobrycons les plus adaptables et faciles à acclimater parmi toutes les espèces disponibles pour l'aquariophilie. L'ajout d'eau osmosée pour adoucir l'aquarium n'est pas une obligation si l'eau du robinet n'est pas trop dure. On peut tout à fait l'élever dans une eau alcaline et dure au GH de 15 par exemple. Cette très grande adaptabilité, plutôt rare à ce niveau chez les poissons de cette espèce est le fruit de nombreuses années d'élevage de professionnels avec une qualité d'eau bien différente de son habitât naturel. Ces élevages fournissent la totalité des spécimens commercialisés en animalerie et il est impossible de se procurer une souche sauvage. Le Tétra joyaux peut donc être conseillé à un aquariophile débutant à condition qu'il dispose d'au moins un aquarium d'une longueur de 80 centimètres en façade et d'une population de poissons adaptée.



Pour l'alimentation de ce poisson omnivore, on conseille de distribuer régulièrement de la nourriture vivante comme des vers de vase, des petits crustacés tels les artémias, des daphnies ou autres larves d'insectes et de moustiques. La nourriture en flocon industriel vendu dans le commerce aquariophile ne devra servir que d'aliments d'appoint.

Grignoteur de queues, il peut poser quelques problèmes de cohabitation

L'Hyphessobrycon eques est un poisson taquin et connu pour harceler tout ce qui possède une longue queue en voilure, bien loin de l'attitude pacifique d'un autre characidé comme le néon. Certains individus peuvent passer leur temps à les harceler et un guppy mâle ou un Betta splendens à longue voilure seront sa cible privilégiée. La cohabitation avec ces poissons est fortement déconseillée voir à proscrire totalement. Par contre la cohabitation se passe sans problème avec des poissons plus gros comme les gros cichlidés amazoniens tel le Discus ou le Scalaire. D'ailleurs la cohabitation avec ces derniers est conseillée pour une question ornementale car la présence de poissons plus gros favorise la nage en banc serré des Tétras. Il y a également aucun souci avec les poissons de fond comme l'Ancistrus ou les corydoras nains par exemple. D'un point de vue comportemental en intraspécifique, il est important pour tempérer l'agressivité des Tétras de le maintenir dans un groupe d'au moins une dizaine d'individus.



Différences entre mâles et femelles Tétras et reproduction

La reproduction de l'Hyphessobrycon eques est réputé difficile. Rares sont les éleveurs amateurs a l'avoir complètement réussis avec des alevins arrivés à terme. La distribution de proies vivantes est un stimulant pour la libido du poisson. Elle ne doit pas être négligée. De même, il faut respecter des paramètres précis pour déclencher l'acte reproducteur avec une température de l'eau de 25 ou 26 °c et une dureté totale aux alentours de 10 GH dans l'idéal. On conseille aussi d'ambrer l'eau en la filtrant sur tourbe ou en introduisant des fruits d'arbres (feuilles de chêne, d'aulnes etc ...).

Sitôt qu'une femelle porteuse d’œufs est repérée, il faut immédiatement placer le couple dans un aquarium dédié uniquement à la ponte. Ce dernier, devra être largement planté et disposer dans l'idéal de mousse comme la mousse de Java. Il faut privilégier un sol composé de galets assez larges plutôt qu'un sable fin pour ce bac spécifique à la pointe.

Sitôt l'expulsion des œufs et leurs fécondations faites, il faut retirer les parents. L'éclosion arrive au bout de 48 heures et les alevins minuscules du Tétra devront être alimentés avec des infusoires riches en micros aliments. Il est important de les préparer à l'avance pour en disposer le jour J. C'est simplement au bout d'une semaine d’existence, que ces alevins Hyphessobrycon eques seront suffisamment grands pour absorber des aliments plus gros comme des nauplies d'artémias et plus tard des flocons réduits en poudre.

Dimorphisme sexuel

Le dimorphisme sexuel de l'espèce est suffisamment marqué pour permettre de différencier les mâles des femelles à l'âge adulte. En effet, la nageoire caudale du mâle est entièrement noire alors que celle de la femelle possède un large point blanc.
avatar
mina45

Féminin Messages : 205
Date de naissance : 25/07/1995
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 22
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum