Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

SAIGNANT  COEUR  

Derniers sujets
» Pseudotropheus Saulosi (Cichlidés)
Sam 9 Mai - 18:22 par mina45

»  Pseudotropheus Elongatus (Cichlidés)
Sam 9 Mai - 18:18 par mina45

» Pseudomugil gertrudae
Sam 9 Mai - 18:13 par mina45

» Pseudomugil furcatus Popondetta
Sam 9 Mai - 18:11 par mina45

» Protomelas sp. Hertae (Cichlidés)
Mar 5 Mai - 19:56 par mina45

» Protomelas Steveni (Cichlidés)
Lun 4 Mai - 2:41 par mina45

» Pristella maxillaris
Lun 4 Mai - 2:38 par mina45

» Poropanchax normani
Lun 4 Mai - 2:35 par mina45

» Pomacea bridgesi Ampullaire
Lun 4 Mai - 2:32 par mina45

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Melanotaenia splendida inornata

Aller en bas

Melanotaenia splendida inornata

Message par mina45 le Sam 2 Mai - 17:10


Catégorie : Melanotaeniidés

Taille : 12 cm

Zone de vie : Milieu

Volume minimum : 200 litres

Individus minimum : 6 individus

Température : 25 à 28 °c

PH : 6.0 à 7.5

GH : 10 à 25 °d

Des variations notables selon le lieu de pêche

Le Melanotaenia splendida inornata vit dans les extrêmes les plus au nord de l'Australie. Il est principalement trouvé dans les rivières dans le nord du Queensland et le nord du Territoire du Nord. Il vit dans les ruisseaux clairs et se trouve parfois dans les rivières des plaines inondables près du golfe de Carpentarie. Bien que découvert au XIXème siècles, il a fallu attendre le début des années 1970 pour que les premières sous-espèces de Melanotaenia splendida dont faisait parti l'Inornata soient importées pour l'aquariophilie.

La partie supérieure du corps est gris argenté ou bleu, tandis que la partie inférieure est rose. Sur les côtés, une série de bandes horizontales; une bande entre chaque rangée d'écailles. Les bandes sont de couleur jaune ou rouge. La dorsale, anale et caudale sont décorées avec le damier caractéristique fond rouge, bleu ou jaune tandis que le modèle est constitué par des stries et des taches noires et jaunes. En plus d'avoir de belles couleurs il dispose de très longues nageoires dorsale et anale. Il peut atteindre une longueur de 12 cm. Les vieux mâles ont une bosse sur le front. Il est à noter qu'il existe des différences notables au niveau de la coloration des écailles selon le lieu de pêche d'origine.

Paramètres du bac, alimentation et cohabitation

Le Melanotaenia splendida inornata est un poisson adaptable, la température de l’eau, doit être assez chaude, comprise entre 25 et 28°c et un Ph de 6,0 à 7,5. Sa nourriture est surtout constituée d’algues naturelles, il apprécie également les légumes frais comme la laitue, le chou frisé, les courgettes et concombres, mais il mange également des viandes vivantes ou congelées. Il faut cependant prendre en considération que tout comme dans son milieu naturel, les aliments d'origine végétale doivent être à la base de son régime alimentaire.

C'est un animal aquatique grégaire, et le banc de Melanotaenia splendida inornata doit être composé au minimum d'une demie douzaine de spécimens. Du fait de sa taille respectable, il faut donc s'équiper d'un aquarium de 200 litres pour maintenir ce poisson dans des conditions convenables. Les relations entre les mâles sont parfois houleuses lors de la mise en place d'une hiérarchie au sein du groupe mais une fois établit, tout ce beau monde se calme. Considérée comme une espèce plutôt pacifique, la cohabitation se passe sans encombre avec beaucoup de poissons. Du fait de son dynamisme et des rush impressionnants qu'il est capable de faire à tout moment à travers son bac , il est déconseillé de le faire évoluer avec des espèces timides d'une taille inférieure à 5 centimètres comme par exemple des néons verts ou des poissons Galaxys. Bien entendu, le mettre en présence de crevettes d'eau douce serait une bien mauvaise idée pour ces dernières ...



Reproduction

Le Melanotaenia splendida inornata est une espèce du biotope australien connue pour être particulièrement prolifique dont la reproduction jugée facile ne nécessite pas un protocole d'élevage poussé. Les femelles en état de se reproduire peuvent libérer jusqu'à 100 œufs par semaine ce qui amène rapidement à une quantité prodigieuse d'alevins. Les aquariophiles s'en servent d'ailleurs très souvent comme nourriture vivante pour nourrir des cichlidés par exemple. Il est à noter que les jeunes femelles pondent beaucoup moins d'œufs que cela.

Au niveau des différences visibles entre mâles et femelles (dimorphisme sexuel), comme tous les Melanotaenias, les mâles sont plus imposants et colorés que les femelles.
avatar
mina45

Féminin Messages : 205
Date de naissance : 25/07/1995
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 23
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum